Parc éolien de la Voie Sacrée Sud 

Présentation : 

Le projet éolien de la Voie Sacrée Sud a été initié fin 2017. Il est situé dans le département de la Meuse (55) sur une vaste zone d’implantation potentielle (ZIP) décomposée en 3 parties sur les communes d’Érize-la-Brûlée, Rumont, Vavincourt et Naives-Rosières.

Lors du 1er pôle éolien en avril 2019 organisé par la préfecture de la Meuse, le développeur a pris connaissance de contraintes militaires sur le territoire d’étude qui ont nécessité de revoir l’approche du développement, dans une logique de densification autour des parcs existants, sur les secteurs acceptés par l’armée au regard de la contrainte Voltac.

Ainsi le projet a été séparé en différentes zones d'implantation distinctes : 

- Voie Sacrée Sud 1 : sur les communes d'Erize-la-Brûlée et de Rumont 

- Voie Sacrée Sud 2 : sur les communes de Vavincourt, Rumont et de Naives-Rosières 

- Voie Sacrée Sud 3 : sur la commune de Naives-Rosières. 

Le projet de la Voie Sacrée Sud 1 est le plus avancé, il comporte 4 éoliennes dont 3 sont situées sur des terrains agricoles d’Erize-la-Brûlée et 1 éolienne sur ceux de Rumont.  Le dépôt aura lieu en avril 2021.

Les éoliennes envisagées seront de dernière génération, plus puissantes que celles du parc existant de la Voie Sacrée. La puissance maximale du parc sera de 16 MW et la production électrique annuelle attendue sera d’environ 32 GWh, soit la consommation électrique d’environ 6 983 ménages (sur la base d’une consommation électrique annuelle de 4 590 kWh par foyer – source RTE).

Historique du projet et de la concertation locale

Les premières rencontres avec les élus d’Erize-la-Brûlée et de Rumont ont eu lieu fin 2017. Suite à la présentation d’une étude de faisabilité confirmant la possibilité d’une extension du parc éolien de la Voie Sacrée. Les 2 communes ont délibéré favorablement respectivement le 30 mars 2018 à Rumont et le 29 juin 2018 à Erize-la-Brûlée pour autoriser le lancement des études de développement d’un parc éolien sur leur territoire.

L’organisation d’une journée portes ouvertes a été organisée en juillet 2018 et en parallèle, d’autres rencontres avec les élus des communes voisines ont eu lieu afin d’agrandir la zone d’étude. Suite aux délibérations favorables de Vavincourt le 16 octobre 2018 et de Naives-Rosières le 13 décembre 2018, la zone a pu être élargie.

Soucieux d’informer et concerter leurs concitoyens, les communes et ERG ont adressé régulièrement de l’information :

- Lors des différents conseils municipaux

- Dans les bulletins municipaux et les vœux des maires afin de rendre compte des décisions prises en conseil municipal.

- Lors de l’organisation de deux journées portes ouvertes en juin 2017 et en juillet 2018 consacrées à la visite d’une éolienne et de discussions sur le fonctionnement du Parc éolien existant.

- Lors des réunions de Comité de pilotage composé d’élus et de riverains mis en place à Erize-la-Brûlée

- Lors de l’organisation d’un « Barbecue du vent » le 22 juin 2019 à Erize-la-Brûlée à l’occasion de la journée Mondiale pour le vent et pour fêter le 15ème anniversaire du lancement du premier parc éolien de la Voie Sacrée exploitée par ERG depuis fin 2019. Les chefs de projets ont ainsi répondu à de nombreuses questions des riverains autour de la production, distribution et consommation d’énergie renouvelable et communiqué des informations sur le projet en développement.

- Lors d’un Jeu de piste de l’éolien les 23 et 24 septembre 2019 avec les CM1/CM2 des écoles de Vavincourt et Naives-Rosières. L’équipe Vent d’Est et ERG ont édité et animé des mini-épreuves au fil du “Court-circuit“ du Vent des Forêts (cf. Figure 9). Ainsi, les enfants ont pu découvrir leur fonctionnement et plus généralement la production d’énergie renouvelable. Dans la bonne humeur, les équipes ont conclu leur compétition autour d’un Atelier Participatif pour trouver les bons comportements à adopter aux abords d’un parc éolien. Apprentissage et amusement ont fait la réussite de ces deux journées et donné envie de proposer la même animation aux écoles des autres communautés d’accueil de parcs éoliens et peut-être stimuler la vocation de nos futurs techniciens, ingénieurs, développeurs d’énergies renouvelables.

- Avec la distribution en février 2020 d’une lettre d’information aux riverains des communes d’implantations pour rendre compte de l’avancement des études et du planning du projet.

 

Études de développement

Plusieurs expertises indépendantes se sont déroulées entre 2018 et 2021 et ont permis d'étudier les enjeux du territoire :

L'ensemble des études environnementales ont été confiées au bureau d’études Calidris et se sont déroulées de l’été 2018 à l’été 2020 sur l’ensemble de la zone d’étude et dans un périmètre de plusieurs dizaines de kilomètres. Les inventaires tiennent compte de la flore, des zones humides, de l’avifaune avec des suivis spécifiques pour le Milan royal et la Cigogne noire, des chiroptères avec des écoutes continues en hauteur sur le mât de mesure et sur une perche installée en canopée afin de déterminer les dynamiques de population et de migration.

- L'étude paysagère et patrimoniale a été confiée à l’agence Coüasnon fin 2018. Le paysage, le cadre de vie, la sensibilité des monuments historiques et des sites emblématiques ont été analysés dans un périmètre de 20 km autour de la zone d’étude. S’appuyant sur de nombreuses sorties sur le terrain, l’étude propose ainsi une analyse de l’état actuel du paysage et des recommandations sur une bonne intégration d’un parc éolien à cet ensemble et est illustrée par une sélection de 37 photomontages.

L'étude de vent a été réalisée à partir des données issues du mât de mesure anémométrique d’une hauteur de 100 m, installé en décembre 2018 sur la commune de Naives-Rosières. Les données SCADA des éoliennes 26 et 27 de la Voie Sacrée installées à proximité et exploitées par ERG sur la commune d’Erize-la-Brûlée ont été utilisé, car elles présentent l’avantage d’enregistrer des données depuis plus d’une décennie.

- L'étude Acoustique a été menée par le Bureau d’études Delhom Acoustique. La campagne de mesure sur site a été réalisée en janvier 2020, pour laquelle 9 points de mesures ont été choisis en fonction de leur représentativité acoustique au sein des habitations les plus proches. Les simulations d’impact sonore ont permis d’évaluer la contribution de chaque éolienne du projet sur les niveaux de bruit aux voisinages. Cette estimation sert à vérifier la conformité des installations vis-à-vis de la réglementation.

L'étude d'Impact réalisée par le bureau d’études ORA Environnement reprend tous les éléments des études spécifiques et s’assure que le projet respecte les contraintes règlementaires. » 

Dates clés

  • Fin 2017 : Premiers contacts et échanges avec les élus
  • Mars à Décembre 2018 : Délibération favorable des Conseil Municipaux du projet pour lancer les études de développement
  • Aout 2018 : Lancement des études environnementale et paysagère
  • Décembre 2018 : Installation du mât de mesure de vent à Naives-Rosières
  • Avril 2019 : Présentation du projet en préfecture de Bar-le-Duc lors d’un pôle éolien.
  • Janvier 2020 : Réalisation de l'étude acoustique
  • Février 2020 : Distribution d’une lettre d’information aux riverains des communes d’implantations
  • Juin 2020 : Présentation de l’implantation de la partie VSS1 lors d’un second pôle éolien à Bar-le-Duc.

Prochaines étapes :

  • Dépôt du dossier d'Autorisation Environnementale de la partie Voie Sacrée Sud 1 en Préfecture en avril 2021.
  • Validation des implantations pour les autres parties du projet.

Données du projet

  • Région 
    Grand-Est
  • Département 
    Meuse
  • Communes 
    Voie Sacrée Sud 1 : Erize-la-Brûlée et de Rumont, - Voie Sacrée Sud 2 : Vavincourt, Rumont et Naives-Rosières - Voie Sacrée Sud 3 : Naives-Rosières.

Concertation

lettre_information_1_parc_eolien_voie_sacree_sud.pdf
Parc en développement

Interlocuteur

Laurent KIENTZEL
Chef de projets
lkientzel@erg.eu